Defoe pour de vrai

Une définition possible d’un classique de la littérature : un livre que tout le monde connaît sans l’avoir lu. Avec sa fameuse variante : « Non, mais j’ai vu le film ». Parmi ces œuvres célèbres dont en réalité on ne connaît guère qu’une vague trame, celle que le cinéma et la télévision conservent peu ou prou d’une adaptation à l’autre, Robinson Crusoé appartient à une catégorie particulière : les livres que l’on croit avoir lus. Lire la suite « Defoe pour de vrai »

Le secret de la steppe

La plus grande mer intérieure du monde possède une superficie plus étendue que le territoire allemand, pourtant lui-même le plus vaste d’Europe. Comme les Grecs appelaient Hyrcanie les terres situées au sud-est de cette mer, celle-ci était désignée dans l’Antiquité du nom de mer Hyrcanienne. Elle est bordée par cinq pays qui sont, à l’heure actuelle et pourvu que ça dure, le Kazakhstan, le Turkménistan, l’Iran, l’Azerbaïdjan et la Russie. Nous sommes dans les steppes de l’Asie centrale, là où fleurit le cheval sauvage. Lire la suite « Le secret de la steppe »

La saison des narcisses

Et là, je vois Cécile blêmir et son visage se décomposer. Inquiet, je m’approche pour regarder ce qu’elle me désigne d’un geste rendu tremblant par l’indignation. Nous sommes en train de compulser des manuels scolaires pour choisir celui que nous utiliserons avec nos élèves l’année suivante. Devant nous, sur deux pages, ce titre : “Créer un selfie littéraire, p. 16 à 21”. D’une voix blanche, Céline articule : “Celui-là, on le prend pas.” Non, Céline, je te le promets. Moi vivant, nos élèves ne créeront jamais un selfie littéraire. Lire la suite « La saison des narcisses »

La guerre d’Irak n’aura pas lieu

N’étant que réserviste de 2e classe et n’ayant été que deux fois du mauvais côté d’une Kalachnikov – et une fois d’un 9mm, mais là ça ne compte pas, c’était du carjacking – je me garderais bien de monopoliser la parole dans une réunion d’état-major si d’aventure on m’y conviait. En revanche, regardant le vocabulaire employé par les uns et les autres au sujet de la « guerre contre le terrorisme », je ne vois pas pourquoi je me tiendrais de court. Lire la suite « La guerre d’Irak n’aura pas lieu »

Les étoiles du berger – seconde partie

Les étoiles du berger – première partie

On était encore dans les premières semaines de l’alpage, et au bout de quelque temps au pied des montagnes avec des moutons et un chien pour seule compagnie, on peut s’ennuyer un peu. Il y a toujours de l’ouvrage, des choses à réparer ou à fabriquer, surveiller la santé des agneaux qui n’ont jamais qu’un mois ou deux à la saison de la transhumance, traire les bêtes, mais comme que comme, arrivent des moments où les heures s’étirent avec presque rien dedans.

Lire la suite « Les étoiles du berger – seconde partie »

Les étoiles du berger – première partie

pour Régine, mon bonheur

Dans le hameau de Lafertaz, qui a disparu depuis dans la Grande Avalanche il y a si longtemps que même pour la grand-mère de mon grand-père, Lafertaz n’était plus qu’un nom gravé sur la pierre où se dressait une croix en fer forgé, vivait un berger qui ne savait pas lire. Rien d’extraordinaire à cela : tout le monde sait qu’on n’a pas besoin de savoir lire pour garder les moutons. Ce qui est extraordinaire, c’est l’histoire de ce berger-là. Enfin, quand je dis extraordinaire, je me flatte un peu. Disons que si elle vous distrait un moment, vous et les petits, en attendant le retour de votre mari, je n’aurai peut-être pas volé la soupe que vous m’offrez de si grand cœur. Lire la suite « Les étoiles du berger – première partie »